L’homme est plein d’imperfections, ce qui d’ailleurs n’est pas étonnant quand on songe à l’époque où il a été créé.

A cet égard, il convient de se reporter aux travaux du regretté James Ussher (1581-1656), théologien protestant irlandais qui, aux termes de longs et fastidieux travaux, avait très sérieusement déterminé l'âge de la Terre en sa basant sur les indications de l'Ancien Testament, en situant la Création dans la nuit précédant le dimanche 23 octobre 4004 avant Jésus Christ (dans le calendrier julien). Compte tenu du fait que c'était le lendemain d'un samedi soir, on peut raisonnablement penser que cette Création n'est pas intervenue avant au moins 10 heures ou 11 heures du matin (Dieu n'ayant pas encore inventé le café).

Au premier jour, Dieu sépara la lumière des ténèbres. Bon, jusque là, rien que de très normal, sinon il aurait eu du mal à s’y retrouver, et pour tout dire, ça aurait été un beau bordel.

Au deuxième jour, Dieu sépara les eaux du bas de celles du haut. On ne va pas le critiquer sur ce point car s’il ne l’avait pas fait on aurait tout pris sur la gueule. Notons tout de même que ce n’est que bien plus tard que l’homme inventa la douche.

Au troisième jour, Dieu repoussa l'eau pour faire apparaître la terre sèche. On voit par là qu’Il avait un certain sens pratique mais qu’il aurait peut-être pu y penser plus tôt. S’il n’avait pas mis toute cette eau partout la veille, il n’aurait pas été obligé de la repousser. Sans compter qu’à cette date, il est établi que personne n’avait encore pensé à inventer la serpillière.

Au quatrième jour, il plaça le Soleil dans le jour et la Lune et les étoiles dans la nuit, et spécifia leur rôle de signes pour déterminer fêtes et saisons. Notons à cet égard que la Lune présente un avantage évident sur le Soleil puisqu’elle éclaire la nuit, alors que l’éclairage que produit le Soleil ne sert strictement à rien puisque lorsqu’il est là, il fait jour.

Au cinquième jour, Dieu créa les créatures aquatiques et les créatures ailées. Nul ne sait en revanche à quel moment il inventa le poisson volant, mais il y a fort à parier que c’était en fin de journée. On sent la fatigue. Quant à l’invention du homard et de l’huître, elles ne peuvent avoir été conçues que par un esprit particulièrement dérangé : on n’a pas idée d’inventer des trucs pareils.

Au sixième jour, Dieu créa les créatures terrestres, incluant par conséquent l'Homme. Et comme c’était un samedi, il inventa la femme afin qu’elle aille faire les courses.

L’homme est un être délicieux, le roi des animaux. L’homme naît bon, et ce n’est qu’à l’âge de six ou sept mois que ça se gâte. On le dit féroce, mais c’est très exagéré : il ne montre de férocité qu’à l’encontre de ceux qui sont hors d’état de se défendre. Ce n’est donc que dans ses derniers retranchements, et certainement pas de gaîté de coeur, qu’il invente de quoi faire sauter la planète. Parfois, il invoque son Créateur pour le prendre à témoin de ses exactions, en prétendant qu’il agit suivant Sa volonté, mais on peut raisonnablement se demander si ce n'est pas un prétexte.

En fait, tout allait bien jusqu’au premier samedi du monde, le samedi 29 octobre 4004 avant Jésus-Christ.

Puis, le septième jour, Dieu se reposa, mais finalement il aurait été mieux inspiré de commencer par là.